Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAISON DES 5 SENS

Les pleurotes bordelais s’invitent à l’accord mets et vins

14 Mars 2017, 11:54am

Publié par Maison des 5 Sens

touche finale pour les mises en bouche

touche finale pour les mises en bouche

Pour célébrer l’arrivée du printemps, la Maison des 5 Sens proposait ce lundi 13 mars, un accord mets et vins de saison. Adieu les bûches de Noël et autres goûts hivernaux, place aux couleurs printanières dans les assiettes et aux petits pleurotes !

Seul aux commandes, Olivier s’affaire en cuisine depuis quelques heures, prêt à combler les papilles des gourmets de ce soir. Martin a soigneusement choisi ses vins dont un rosé Barouillet qui, outre ses notes fruitées,  à la particularité d’avoir un bouchon en verre : « Le vigneron a fait ce choix dans une optique environnementale. On peut le réutiliser à l’infini, et on évite aussi les goûts de bouchon » précise le caviste aux personnes attablées.

En entrée, Olivier a concocté un œuf cocotte aux pleurotes… de Bordeaux ! Ces délicats petits champignons ont poussé dans une cave à quelques kilomètres de la Maison des 5 Sens ! A notre époque où manger local en favorisant les circuits courts et de mise, deux jeunes ingénieurs agronomes et une urbaniste ont eu la bonne idée de lancer leur champignonnière. Il y a un an est née « la cave à Pleurotes ». Hélène, l’une des initiatrices de ce projet, était présente à cet accord mets et vins pour présenter son projet et fournir notre chef Olivier en pleurotes bordelais : « Nous avons été sensibilisés à l’agriculture urbaine. C’est ainsi qu’est née notre idée. Nous utilisons les ressources de la ville pour faire pousser des champignons à destination des restaurateurs et des particuliers ». Les ressources locales dont parle Hélène, c’est essentiellement le marc de connu pour ses vertus fertilisantes.  « La cave à Pleurotes » s’est ainsi lancée dans la récupération de ce précieux déchet pour concevoir le substrat des champignons : « Rien n’est perdu, tout se recycle ! C’est le principe de l’économie circulaire » ajoute Hélène.

Pour le plat principal, Olivier a préparé du bœuf de Bazas accompagné de carottes cuisinées de deux façons. Martin y a associé un Château des Graviers, appellation Margaux 2013…difficile à reconnaître pour les convives ! Le caviste avait pris soin de servir les verres en cachant l’étiquette afin de titiller la curiosité des dégustateurs. « C’est un Bordeaux ? Ou un vin étranger ? 2013 ?2012 ?... » . Une fois le jeu de devinettes passé, chacun a pu apprécier cet accord parfait.

Le dessert a également ravie les papilles : un mille-feuille vanille et son caramel au beurre salé, accompagné d’un crémant de Loire, l’alliance parfaite pour clore une délicieuse soirée !

Les pleurotes bordelais s’invitent à l’accord mets et vins
touche finale pour le plat principal

touche finale pour le plat principal

Les pleurotes bordelais s’invitent à l’accord mets et vins
préparation des assiettes de fromage

préparation des assiettes de fromage

le mille-feuille vanille et caramel au beurre salé

le mille-feuille vanille et caramel au beurre salé

Commenter cet article