Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAISON DES 5 SENS

Murielle Navarro, sur le chemin des musées et des artistes

21 Décembre 2010, 11:57am

Publié par M5S

 

24-11-10-010.jpg

 

Il était une fois un petit Chaperon, rouge parfois, mais pas toujours. Sous ce chaperon s’est  glissée une ELLE  qui peut tout  aussi bien être vêtue de noir et de blanc car la couleur est son royaume. L’important étant de cheminer et cheminer encore depuis l’enfance et de ne jamais s’arrêter. Qu’importe si les routes sont parallèles car d’un petit saut MuriELLE a pu emprunter tantôt l’une, tantôt l’autre avant de prendre au carrefour le bon chemin, celui d’une deuxième vie où la balance a définitivement penché du côté des Arts Plastiques et lui permet ainsi de se consacrer à sa passion.


« Je est un autre » dit Murielle, selon la célèbre formulation de Rimbaud qu’elle a repris à son compte, mais » Je » a fini par donner toute sa place à cet » AUTRE »  indissociable « :Je », » L’Autre », et « l’Autre Je », font maintenant un tout dont le côté harmonieux et souriant sautent aux yeux de prime abord. Murielle Navarro s’inscrit dans un cycle de re-naissance salutaire où l’art lui permet de tourner la page sur  trente ans d’une « autre » vie. Du Petit Chaperon Rouge, nous garderons donc la version où le personnage, riche de son expérience passée peut envisager un avenir différent dans tous les sens du terme. Murielle a tenu à souligner les mots qui la mènent de «  re-naissance » en « re-naît-sens » et pour finir en « re-n’essence ».


Murielle a toujours aimé peindre et dessiner et ce feu entretenu depuis l’enfance l’a menée en Option Histoire de l’Art où après une licence elle poursuit sans relâche, un cycle universitaire par passion. Attirée par le  sens et l’analyse, mais en s’appuyant sur la pratique, elle considère les deux faces de l’art comme complémentaires : l’artiste et l’artisan sont unis comme le jour et la nuit, comme l’ombre et la lumière, chacun n’existant que par l’autre.


Murielle nous accueille avec gentillesse et douceur et nous entraîne une fois par mois, à la Maison des Cinq Sens, dans la constitution d’un Musée imaginaire. Pour elle la M5S porte bien son nom et elle s’y vit en harmonie de son chemin de vie car le nom, grâce aux subtilités de la langue française, en permettant au point de rencontre, une richesse du mot «  sens », lui évoque tous les chemins possibles au niveau artistique dans ce lieu si  convivial dont l’imaginaire de la maison rejoint l’imaginaire du jardin.


Les conférences d’art sont pour elle l’occasion de communiquer dans le plaisir ses émotions, d’échanger au sujet des artistes présentés, d’évoquer sa gourmandise de découvertes d’expositions et de musées, d’établir des ponts entre les époques et les arts, entre les thèmes artistiques et entre les artistes eux-mêmes.

 Le plaisir de l’échange est partagé par un public aux origines diverses, dans un moment de détente qui en fait un rendez-vous incontournable pour qui y a goûté. Même lorsqu’on l’on croit connaître un artiste, l’apprentissage des codes de lecture de ses œuvres,  leur contextualisation, leur abord sous un angle différent éclaire toujours une part jusque là restée dans l’ombre et les discussions entre participants ouvrent des horizons vers des questions d’ordre philosophique. Les conférences sont un moment privilégié où on évolue ensemble, où chacun arrive avec un regard neuf ou poli par un contact avec l’art, avec sa sensibilité, ses acquis, ses manques, ses coups de cœur et ses désirs de connaissance.

Commenter cet article