Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAISON DES 5 SENS

Luc Dorin, au cœur de la création : de belles réalisations par un grand chef : du CINQ SENS au BIG MACaron.

24 Novembre 2012, 11:13am

Publié par M5S

 

 

inaug-jardin-d-hiver-0015.JPG

 

 

inaug-jardin-d-hiver-0149.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lorsque vint le tour de Luc Dorin de clore cette soirée pâtissière en beauté, nous étions encore sous l’émerveillement de sa création, après la découverte du  « Cinq Sens » dévoilé durant l’inauguration.

inaug-jardin-d-hiver-0058.JPG

 Luc Dorin avait marié les saveurs inédites du chocolat et de la betterave afin d’obtenir une friandise qui rappelait extérieurement  par la couleur et l’aspect la betterave, le tout se révélant fondant sous la langue. La présentation dans un panier était un clin d’œil au potager ; une présentation toujours très soignée aux couleurs signées Dorin : rose et noir.

 Le chocolat ainsi créé en hommage à la Maison des Cinq Sens  illustre les activités sucrées et salées très complémentaires du pôle culinaire, développées à la fois  par Olivier Straehli et Luc Dorin.

inaug-jardin-d-hiver-0218.JPG

Ce soir-là, Luc se révéla particulièrement en forme, gai, heureux de la tonalité de la soirée et ses yeux pétillaient. Il pouvait être fier du partage d’idées et de savoir-faire qui venait de se dérouler devant nos yeux.

inaug-jardin-d-hiver-0221.JPG

 Devant un parterre animé par les habitués de ses cours- mais pas seulement- il pouvait faire un clin d’œil au fast-food, détourner les produits,  faire preuve, une fois encore de créativité et nous surprendre.inaug-jardin-d-hiver-0224.JPG


inaug-jardin-d-hiver-0226.JPG

 

 

 

 

 

 

Sa deuxième création en direct faisait référence au pain mais la douceur ainsi obtenue tenait plutôt de la multiplication des macarons précédée de son odeur s’insinuant en chacun d’entre nous.

La suite rappelait la feuille de salade, forte en chlorophylle…  mais les escargots l’auraient délaissée sous peine d’être mis à l’amande.

Les vraies fines portions de fromage posées en damier, battaient le pavé de chocolat blanc en rang serré.

inaug-jardin-d-hiver-0241.JPG

Il y avait aussi la couleur de la viande, plus vraie que nature, sortie toute fraîche de la douille, ce qui rappelait la rondeur du steak …

…Le tout n’allait pas tarder à se mettre à l’abri sous son chapeau macaron protecteur, mais sans ses sacro saintes frites !inaug-jardin-d-hiver-0247.JPG

 

 

 


Le public se pâmait … Restait à planter délicieusement  ses dents de haut en bas pour entrer dans le mœlleux de  son hamburger Big Mac-aron.

inaug-jardin-d-hiver-0240.JPG

 

 

 

 

 

 

inaug-jardin-d-hiver-0229.JPG

 

 

 

 

 

 

 

inaug-jardin-d-hiver-0250.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

inaug-jardin-d-hiver-0254.JPG

 

Depuis cette soirée d’inauguration, nous venons d’apprendre que Luc Dorin, maître chocolatier confiseur bordelais, formé auprès de grands noms de la chocolaterie, est une fois encore sur le devant de la scène. Il est un des quatre lauréats mis à l’honneur lors de la cérémonie des Étoiles du commerce et de l’artisanat bordelais dévoilés à la CCI très récemment. Il s’est vu décerner L’Étoile de l’entrepreneur au titre de la création, de la reprise ou de la transmission.

Nous lui adressons nos très vives félicitations et espérons le retrouver bien vite au sein de la Maison des Cinq sens.

inaug-jardin-d-hiver-0253.JPG

A suivre… Maïté L

Commenter cet article