Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAISON DES 5 SENS

Le CAPC a 40 ans et nous avons aimé...

17 Juin 2013, 09:02am

Publié par M5S

 En-Tout-Sens 1336

A l’occasion de ses 40 ans d’existence, Le musée d’art contemporain célèbre tout au long de l’année 2013 cet anniversaire.

En-Tout-Sens 1283

JEAN-MARC GRUARD, de BALADES EN TOUT SENS et la MAISON DES CINQ SENS avaient organisé une visite privée de cette exposition rétrospective commentée par une guide du musée.

En-Tout-Sens 1266

Cette visite s’est avérée passionnante grâce à la passion de la guide ; elle a eu à cœur de décrypter pour nous l’Histoire du musée, les œuvres appartenant aux différents mouvements d’art ayant fait l’objet d’une exposition spécifique au cours des dernières décennies ou bien encore elle nous a prouvé l’inscription du musée dans un courant de pensée toujours à l’avant-garde de la réflexion sur l’art.

En-Tout-Sens 1292

Aller au CAPC c’est déjà entrer dans un lieu chargé d’Histoire qui fut auparavant L’ENTREPÔT LAINÉ.

En-Tout-Sens 1262

Dans les premières années d’existence du musée, nous étions encore envahis par les odeurs des denrées coloniales.

En-Tout-Sens 1314 En-Tout-Sens 1318

Maintenant, L’art contemporain a pris toute la place dans ce bâtiment de pierre avec nef, arcades, terrasses entre pierre blonde de Bourg et ciel, œuvres en plein air et dans le café qu’il ne faut pas rater.

En-Tout-Sens 1364 En-Tout-Sens 1369

C’est un lieu où d’emblée on se sent bien, que ce soit par beau temps ou même lorsque la pluie ruisselle le long des vitres et arrose l’œuvre de land art de RICHARD LONG ou encore les totems de LAURENT LE DEUNFF.

En-Tout-Sens 4106

 L’exposition des 40 ans s’inscrit donc  entre mémoire(citation de Louis de Funès sur la photo) et avant-garde de l’art . Elle a pour titre :

La SENTINELLE

Conversations, dédicaces et autres partitions :

« Je suis donc parti sur le principe d’écrire une exposition ».

Le CAPC invite pour fêter cet anniversaire DIDIER ARNAUDET, compagnon de route du musée depuis le début de son aventure. Écrivain, directeur de revues, critique d’art, poète, sensibilisé à l’art contemporain par Jean-Louis Froment…

En-Tout-Sens 1300

« Le CAPC est né d’un désir d’écriture, d’une constante recherche de s’adresser à l’autre. Effacée, déplacée par les œuvres dans la multiplication de leur apparition et de leur inscription, l’écriture n’a jamais cessé d’être souterraine, clandestine et d’imposer une attitude, une amplitude poétique. »

En-Tout-Sens 1316

Il  a voulu un parcours où le spectateur entre comme dans un livre ou une partition de musique où chaque page correspondant à chaque salle se lit en mots, en auteurs et en plasticiens. Le dialogue entre les différentes formes d’art  se répand, se fait entendre, se laisse approcher, repousser, apprivoiser, dans la discrétion ou dans les couleurs tonitruantes, dans les mots phares qui résonnent en nous : lucioles,… dans le parcours intellectuel, conceptuel qui parfois se suffit à lui-même. C’est là que le rôle de la guide est indispensable afin de nous mener sur le cheminement de l’art contemporain. On peut ne pas aimer, douter du résultat mais le cheminement de l’artiste, parfois à la lisière de l’absurde, et somme toute en prise directe avec les contradictions de notre société.

En-Tout-Sens 1303

« Conversations comme échanges, partages, n’excluant nullement la confrontation… »

Les regards dubitatifs, amusés, interrogatifs : « L’art est cette sentinelle fragile, résolue et troublante… »

« Dédicaces comme don, offrandes, comme geste poétique de l’hommage, de la reconnaissance, comme légèreté de la référence, de l’écho, comme image, vibration… 

« Partitions comme incitation à la participation, à l’interprétation, comme possibilités d’ouvertures, de déambulations et de découvertes, comme entrée dans des protocoles du regard, du monde, de la fiction ,du poème, tout en faisant le pari de l’audace et de la désobéissance à ces protocoles. »

En-Tout-Sens 1360

 A la fin du parcours, nous avons gentiment été invités à entrer dans la salle des portraits avec la possibilité de choisir et  d’emporter la copie de visages de personnalités photographiées selon des contraintes techniques bien définies par JÉRÖME SCHLOMOFF accompagnés d’un texte écrit par DIDIER ARNAUDET.

En-Tout-Sens-4125---Copie.JPG

Actuellement, au CAPC nous pouvons voir aussi l’exposition de SYLVIA SLEIGH  qui ne peut vous laisser indifférents tant les portraits singuliers, à très forte présence, captent votre regard.

En-Tout-Sens 4144 En-Tout-Sens 4139

La nef était alors en travaux afin de recevoir ultérieurement l’installation de MARKUS SCHINWALD que j’ai visitée  et dont voici quelques photos.

***

En-Tout-Sens-1381.JPG


Toutes les citations en italique sont de DIDIER ARNAUDET et sont extraites du livret d’exposition : LA SENTINELLE Conversations, dédicaces et autres partitions.

Maïté L

 

 

Commenter cet article