Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
MAISON DES 5 SENS

Images de fête: l'article de Chantal Renaux dans Sud-Ouest-5-

24 Mai 2012, 09:25am

Publié par M5S

fete-printemps2012-0079.JPG

 

L'article de CHANTAL RENAUX retranscrit pour plus de lisibilité:

 

Six chefs étoilés mis en boîtes

De prestigieux invités à l'atelier cuisine de la Maison des 5 sens, pour la fête du printemps.

 

Premier rounds culinaires avec Christophe Girardot aux fourneaux, Olivier Straehli et Philippe Exbrayat. (Photo C.R.)

Six chefs étoilés ont été mis en boîtes, récemment à St-Augustin, dans le cadre des animations de la fête du Printemps : Christophe Girardot, ancien chef de la Table de Montesquieu, Aurélien Crosato, chef du Solena, Franck Descas (Au Sarment), Frédéric Lafon (l'Oiseau Bleu), Dominique Renou (Patio Arcachon) et Nicolas Masse (Sources de Caudalie). Une idée un peu toquée, sur le thème « on joue avec la nourriture », qui a séduit.

Dès midi, une foule compacte s'est amassée aux portes et aux fenêtres de la cuisine pour voir les chefs mitonner leurs bouchées exquises et en dévoiler les secrets. Auparavant, chacun avait pêché, comme au bon vieux temps de l'enfance, le nom d'un chef et sa recette. Contre son ticket, on récupérait une « lunch box », une boîte en carton, dont on dégustait le contenu dans le jardin, sur la terrasse ou dans la salle à manger. « Aujourd'hui la cuisine est nomade », explique Olivier Straehli qui anime des cours de cuisine à la Maison des 5 Sens. « Le deal était de cuisiner quelque chose que l'on pouvait servir et manger dans une boîte. Chacun avait un sujet ».

« Il y a eu énormément de monde et beaucoup d'adhérents. Les chefs ont joué le jeu avec simplicité, on a pu leur parler, échanger », dit Danièle Fortin, la directrice de la Maison des 5 Sens. « On a fait une jolie dégustation de vins à l'étage, ça sent bon les épices… C'est ça, la convivialité ! »

Le sens de la convivialité

Philippe Exbrayat, célèbre photographe culinaire, exposait de splendides clichés sur les murs de la salle à manger. Il a photographié avec art chaque plat mitonné par les chefs, parlé aux enfants des écoles, épatés par ses images, dévoilé quelques trucs sur ses photos « pas photoshopées » : œuf, truffes, petits pois, champignons… Conférence, télévision, émission radio, flashs photos : l'effervescence bon enfant a duré jusqu'au soir. « J'ai du mal à quitter les lieux, longue vie aux 5 Sens, avec le sixième : celui de la convivialité », a écrit Pierre Lasserre, de slow Food Bordeaux, sur le cahier d'or de la Maison.

Et ce n'est pas fini : l'an prochain, en février, la maison de quartier des JSA fêtera ses 30 ans : « On va être fous ! », annonce Danièle qui rêve, entre autres événements, de transformer la M5S en un restaurant gastronomique éphémère.

 

Commenter cet article